Listening is action : une promenade sonore avec Hildegard Westerkamp

Le documentaire sonore Listening is Action : A Soundwalk with Hildegard Westerkamp explore le parcours de la compositrice Hildegard Westerkamp, sa réflexion dans le domaine de l’écologie sonore et son utilisation des technologies du son dans sa démarche compositionnelle. Le matériau sonore de Listening is Action est composé à la fois des oeuvres de Westerkamp et des enregistrements de terrain que j’ai réalisé avec elle en avril 2022. Pendant quatre jours, j’ai écouté ses récits et enregistré nos conversations chez elle ainsi que lors de nos promenades sonores dans et autour de Vancouver, ville canadienne située dans les territoires traditionnels non cédés des Premières Nations xʷməθkʷəy̓əm (Musqueam), Sḵwx̱wú7mesh (Squamish) et səlilwətaɬ (Tsleil-Waututh).

Pionnière de la soundscape composition, Westerkamp nous raconte ses premiers enregistrements de terrain dans les années 1970s, l’idée des promenades sonores (soundwalks), son travail à la Vancouver Co-operative Radio et sa participation au World Soundscape Project. Lors de mon séjour à Vancouver, elle m’a amené voir et écouter des lieux qu’ont été importants pour elle, comme le waterfront, les plages de Kitsilano Beach et Spanish Banks, ainsi que le Downtown Eastside. Ses enregistrements de ces lieux constituent le matériau de certaines de ses œuvres parues en 1996 dans son album Transformations, telles que A Walk Through the City (1981) et Kits Beach Soundwalk (1989).

version sous-titrée en Français

Le titre de mon documentaire sonore Listening is Action s’inspire de la pensée et la pratique artistique de Westerkamp. Elle considère l’écoute comme une action délibérée capable de créer des “connaissances expérientielles entièrement nouvelles”,1 qui peuvent être utilisées à la fois pour repenser nos relations au monde et comme point de départ pour de nouvelles collaborations dans les domaines de l’écologie acoustique et de la création sonore. Son approche de l’écoute est liée au travail de Murray Schafer et de ses collègues du World Soundscape Project, mais aussi au travail d’autres compositrices, comme les pratiques compositionnelles et la philosophie du Deep Listening de Pauline Oliveros. Comme Westerkamp l’a écrit ailleurs, sa participation à un atelier Sonic Meditations, qu’Oliveros a oraganisé à la fin des années 1970 au centre d’artistes Western Front à Vancouver, a été une expérience fondatrice qui a changé sa “perception de l’écoute ainsi que les significations de la musique et du performance”.2 Pour Oliveros comme pour Westerkamp, il existe une relation ontologique entre l’écoute, la connaissance et l’action : “l’écoute consiste à prêter attention à ce que l’on entend, à en recueillir le sens, à l’interpréter et à décider de l’action à entreprendre”.3

Listening is Action fait également référence au concept d’action développé par Hannah Arendt, l’idée selon laquelle “on ne peut agir qu’avec l’aide des autres et dans le monde”.4 Pour Arendt, la liberté coïncide avec l’action et agir c’est commencer quelque chose dans le monde. Cependant, les personnes ne peuvent pas contrôler le résultat de leurs actions mais uniquement les actes qu’elles accomplissent, qui restent “orientés vers l’actualisation constamment renouvelée de la liberté, avec de nouveaux commencements qui se prolongent sans cesse dans ce qui a été commencé”.5 Ainsi, le résultat de toute action “a le caractère d’une histoire, qui se poursuit aussi longtemps que les gens continuent d’agir, mais dont personne, même pas l’individu qui a commencé l’histoire, ne peut prévoir ou concevoir la fin et le résultat”.6 De la même façon, le résultat de l’écoute est imprévisible et peut bouleverser la manière dont les humains habitent et donnent du sens à leur monde. C’est pourquoi l’écoute est politique : elle permet aux protagonistes de participer à la co-création de nouveaux récits et de connaissances nécessaires pour entreprendre de nouvelles actions.

Kitsilano Beach, Vancouver, 15 avril 2022. Photo: Luis Velasco-Pufleau

L’écoute est une action relationnelle et politique impliquant des humains et des plus-que-humains. Elle engage et provoque des manières particulières de sentir et d’être dans le monde.7 Par l’écoute, nous faisons l’expérience de l’interconnexion et de la vulnérabilité de notre monde commun. Comme le souligne Margaret Werry à propos de la façon dont la pensée d’Arendt peut être utile pour considérer les droits des plus-que-humains dans l’anthropocène, “nous existons dans un réseau de relations qui nous permet aussi bien de construire un monde ensemble que de nous détruire les uns les autres”.8 Grâce à l’écoute, nous pouvons comprendre et expérimenter la relationnalité radicale qui lie les humains et les plus-que-humains : “le fait que toutes les entités qui composent le monde sont si profondément liées qu’elles n’ont pas d’existence intrinsèque et séparée par elles-mêmes”.9 L’écoute favorise notre expérience de cette relationnalité radicale et, en même temps, fait émerger quelque chose de nouveau dans le réseau de relations.

Je considère l’écoute comme une action disruptive capable de créer des récits porteurs de sens tout comme de nouvelles connaissances sensorielles.  Il est également de notre responsabilité, en tant que compositrices et compositeurs, de reconnaître et d’inclure dans notre travail les récits et les perspectives des personnes avec lesquelles nous partageons des connaissances, du temps et des lieux. Comme l’affirme Arendt, “l’espace concret du politique émerge avec les récits que l’action génère”.10 L’écoute est une action essentielle pour imaginer et faire advenir des réalités nouvelles, plurielles et inattendues. Listening is Action: A Soundwalk with Hildegard Westerkamp est une invitation à écouter les multiples voix qui habitent et résonnent dans notre environnement, afin d’imaginer de nouvelles configurations du réel et de transformer les liens que nous entretenons avec le monde.


Ce texte est un extrait de l’article paru originalement en anglais dans la revue Performance Philosophy:
Luis Velasco-Pufleau, “Listening is Action: A Soundwalk with Hildegard Westerkamp”, Performance Philosophy, vol. 8, no 1, 2023, pp. 86-100, https://doi.org/10.21476/PP.2023.81430

Crédits du documentaire sonore:
Narratrice: Hildegard Westerkamp. Réalisation, prise de son et montage: Luis Velasco-Pufleau. Musique originale: Hildegard Westerkamp. Mixage: Christophe Rault. Voix du générique: Chanda VanderHard. Diffusion: Babelfish asbl. 2023, 31 minutes.
Fichier audio mis à disposition en accès ouvert: https://doi.org/10.5281/zenodo.7679234

Cette recherche a été soutenue financièrement par le programme d’innovation et de recherche de l’Union européenne Horizon 2020, dans le cadre du projet Marie Skłodowska-Curie ONTOMUSIC (convention de subvention no 101027828). L’organisme subventionnaire n’a joué aucun rôle dans l’élaboration de cet article, qui reflète uniquement l’opinion de l’auteur.





Cite this blog post
Luis Velasco-Pufleau (2023, December 29). Listening is action : une promenade sonore avec Hildegard Westerkamp. Music, Sound and Conflict. Retrieved June 25, 2024, from https://doi.org/10.58079/vf09

  1. Hildegard Westerkamp, “The Disruptive Nature of Listening: Today, Yesterday, Tomorrow”, in Sound, Media, Ecology, Milena Droumeva and Randolph Jordan (eds.), New York, Palgrave Macmillan, 2019, p. 47. Sauf indication contraire, toutes les traductions sont les miennes. []
  2. Ibid., p. 49 []
  3. Pauline Oliveros, Quantum Listening, London, Ignota Books, 2022, p. 30 []
  4. Hannah Arendt, “Freedom and Politics, A Lecture”, in Thinking Without a Banister: Essays in Understanding, 1953-1975, Jerome Kohn (ed.), New York, Schocken Books, 2018, p. 242 []
  5. Ibid. []
  6. Ibid. []
  7. Voir à ce sujet Sarah Amsler, “From a Modern/Colonial Sensorium to Relational Response-Ability: Listening Into What Separation Has to Say”, Journal of Sonic Studies, no. 24, 2023, https://www.researchcatalogue.net/view/1925993/1925994 []
  8. Margaret Werry, “What’s Left of Rights? Arendt and Political Ontology in the Anthropocene”, Performance Philosophy, vol. 5, no. 1, 2019, p. 11, https://doi.org/10.21476/PP.2019.51275 []
  9. Arturo Escobar, Pluriversal Politics: The Real and the Possible, Durham (NC), Duke University Press, 2020, p. xiii []
  10. Hannah Arendt, “Freedom and Politics, A Lecture”, p. 243 []

You may also like...

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search